Libres arbitres - Emmanuel Blivet
        
Libres arbitres
Sujet primé aux rencontres de l’Aidda 2005 photographie sociale et documentaire.
Un sondage de 2006 révélait que 77% des français jugent favorablement la qualité de l'arbitrage, mais il demeure néanmoins qu'en 2005, environ 120 plaintes d'arbitres de football ont été déposées pour agression et 350 arbitres ont été victimes de violences.
Très récemment, Frédéric Mohier, arbitre de football départemental se faisait agresser à l’œil par un joueur, avant d’être admis, inconscient au centre hospitalier de Creil. Depuis ce 16 septembre 2007, ce jeune père de 32 ans n’a toujours pas retrouvé son emploi de chauffeur.
En effet, le milieu des arbitres de foot des petites divisions est de plus en plus touché par une certaine violence qui se banalise.
L'actualité de ces derniers temps s'est surtout concentrée sur les arbitres de l'élite (crachat de Fabien Barthez, démission du suèdois Anders Frisk suite à des menaces de mort), mais les enjeux des matches des divisions départementales sont souvent accompagnés d'une tension latente qui peut exploser très rapidement si le "patron" du match n'intervient pas. Les insultes voire la tabassage par le public sont hélas le lot hebdomadaire pour ces passionnés, mais l'aggressivité gagne aussi le terrain, la plupart du temps excusée par une lucidité qui dérape le temps d'un instant.
L'angle de ce reportage n'est pas de chercher la bagarre, mais plutot de saisir ces moments de tension, de solitude, et d'engagement des arbitres ainsi que leur soutien mutuel, lequels accompagnent chacun de leurs matches.

Emmanuel Blivet 2006.
Top