112, rue du Landy - Emmanuel Blivet
        
112, rue du Landy
Depuis un an vivaient à St-Denis dans des caravanes, des roms pour la plupart iriginaires d'Oradea, à l'ouest de la Roumanie.

Comme nombre de familles etrangères des bidonvilles en périphérie des villes, l'Etat ignore le plus souvent leurs besoins. Cette communauté d'une centaine de personnes a été chassée vingt kilomètres plus loin. Ce n'est jamais que la quinzième fois qu'ils déménagent en trois ans.

Malgré le fait qu'ils ne les revendiquent pas toujours spontanément, leurs droits au travail, à la formation, à l'école ne sont en général pas reconnus. L'accès à une borne incendie leur a meme été suspendu pendant une semaine. La manche et la récupération de métaux demeurent leurs seules sources de revenus.

Sous cette grande halle destinée à etre détruite, il régnait pourtant dans ce camp une cohésion fraternelle, grace à Tudor, le responsable.

Emmanuel Blivet 2005.
Sous la halle.
Vivi.
Marinella et sa fille Christ...
Manuel.
Petit frère de Manuel.
Cali.
Marioara.
Papusa.
Cosmin.
Tudor, Mina et Lionel.
Cosmin.
Manifestation devant le stad...
Top