Traits de coup(l)e - Emmanuel Blivet
Traits de coup(l)e
« Jadis les arbres étaient des gens comme nous, mais plus solides, plus heureux, plus amoureux, peut être plus sages, c'est tout » disait Jacques Prévert.
L'Arbre était là sur Terre bien avant l'Homme. Et depuis notre arrivée, des liens particuliers, filliaux et fusionnels se sont tissés. Il nourrit notre imaginaire et se charge d'une partie de notre conscience. Peter Wohllenben, ingénieur forestier et écrivain allemand, évoque même l'absence de différence de nature entre nous et eux, si ce n'est la temporalité de vie. Selon lui, les arbres sont sensibles à la douleur. Ils ont une capacité à mémoriser et à communiquer entre eux, et également un sens du goût et de la solidarité.
Complice, témoin, malmené, gênant, jaloux, timide, envahissant, discret, solidaire, communiquant, protecteur, fier, impénétrable..., l'Arbre est tout cela à la fois. Témoin du passage du temps et de la volonté de l'Homme de s'imposer dans le paysage, l'Arbre en est devenu son miroir.
Mais finalement, comme dans un vieux couple, que reste t'il entre lui et nous de cette relation amour-haine ?

Le chemin de grande randonnée GR 221.
Indissociable de l'histoire du département de la Manche, l'Arbre est le roi peu bavard des paysages de bocage qui se sont tant transformés au cours des 50 dernières années. Prétexte au travail photographique, le GR221 traverse des sites protégés, des villes, des hameaux, des vallées, des fermes.... Il coupe le département d'est en ouest sur plus d'une centaine de kilomètres.

Cette série est issue d'une carte blanche du CAUE de la Manche. 2017.
Elle fera l'objet d'un livre avec l'écrivaine Belinda Cannone aux Edititions du Vistemboir en septembre 2019.
Top